Avatar de l’utilisateur
Sergent chef
Sergent chef
Message(s) : 868
Inscrit le : Ven 20 Mai 2016 06:53
Médailles: 1
Membres association (1)
A remercié: 567 fois
Remercié: 734 fois
MessagePublié: Ven 21 Sep 2018 02:59
Bonjour à tous
Je suis très heureux de vous présenter un petit ouvrage sur un terrible épisode de la bataille d'Orthez ( 27 Févier 1814 ) Je me suis aperçu que cette charge n'était détaillée dans aucun récit ( ou alors quelques lignes disons...très approximatives ) Pendant des années j'ai remué des tonnes d'archives et parcouru le champ de bataille dans tous les sens et par tous les temps pour essayer de comprendre pourquoi et comment, ce jour-là, se déroula l'un des plus hauts faits d'armes de la Cavalerie française. Je suis donc fier d'avoir terminé ce que j'estimais être une devoir : sortir de l'oubli l'héroïque sacrifice d'une centaine de gamins ( bon, il y avait aussi quelques '' vieilles moustaches '' pour les encadrer ) dans des conditions diaboliques. La guerre n'est jamais belle. Surtout à cette époque. Pas d'images d'Epinal et de brillants uniformes, mais de sauvages combats entre des soldats déterminés qui devaient affronter de terribles fusillades et canonnades avant de s'étriper dans d'épouvantables corps à corps ( ici à Saint-Boès le village fut pris et repris cinq fois dans la matinée. Face à l'élite des troupes britanniques et portugaises ) Je vous propose donc de découvrir ces cavaliers et cette charge au destin tellement malheureux...
Il s'agit d'une autoédition. J'en suis donc l'auteur et l'éditeur. Il ne se trouvera pas en librairie. Si vous souhaitez recevoir les modalités de paiement et d'envoi Merci de me contacter uniquement par courriel à l'adresse suivante :
a.verwicht@orange.fr
Pour tout autre renseignement je suis à votre disposition ici même. Je remercie Yvan de m'avoir permis de présenter ce petit travail au final mais qui m'a demandé des années de recherches. Les cavaliers de l'Escadron Leclaire ( le 2 / 21ème Chasseurs à cheval ) méritaient tous ces efforts. Je suis heureux d'avoir accompli ce devoir.
Merci de m'avoir lu.
Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Lieutenant
Lieutenant
Message(s) : 4241
Inscrit le : Dim 17 Avr 2016 11:23
Localisation : pau
Médailles: 5
OR Group Build (1) ARGENT Group Build (2) DEFI Gagnant (1) Membres association (1)
A remercié: 2057 fois
Remercié: 3019 fois
MessagePublié: Jeu 27 Sep 2018 16:26
Salut à tous,

Bravo et merci Alain pour la sortie de ce livre.

Je viens d'en finir la lecture et en plus de présenter un pan d'histoire oubliée tu à réussis à rendre accessible cette période qui est plus qu'obscure à mes yeux.
Pour dire poliment que je suis une buse totale en premier empire.

Un travail fouillé, bien documenté et bien écris qui me pousse à me renseigner un peut plus sur cette période souvent ignoré de notre région.

:amen: :amen:
Avatar de l’utilisateur
Sergent chef
Sergent chef
Message(s) : 868
Inscrit le : Ven 20 Mai 2016 06:53
Médailles: 1
Membres association (1)
A remercié: 567 fois
Remercié: 734 fois
MessagePublié: Jeu 27 Sep 2018 17:12
Heureux de t'avoir communiqué ma passion pour nos héroïques armées napoléoniennes et surtout celle pour les '' obscurs, les sans-grade ''. C'était le but de ce travail : rappeler le sacrifice de tous ces gamins tombés pour notre pays et le drapeau tricolore ( le vrai ) :slts:
A ta disposition pour en savoir plus sur ces armées. J'accumule une documentation monumentale depuis que je suis gamin...Grâce à mon père : mon premier livre : La Campagne de France ( 1814 ) du Général Philippe Paul Comte de Ségur.

Petit rappel : La tirade de Flambeau ( l'Aiglon, pièce d'Edmond Rostand ) :
« Et nous, les petits, les obscurs, les sans-grade,
Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, malades,
Sans espoir de duchés ni de dotations,
Nous qui marchions toujours et jamais n'avancions;
Trop simples et trop gueux pour que l'espoir nous berne
De ce fameux bâton qu'on a dans sa giberne;
Nous qui par tous les temps n'avons cessé d'aller,
Suant sans avoir peur, grelottant sans trembler,
Ne nous soutenant plus qu'à force de trompette,
De fièvre, et de chansons qu'en marchant on répète;
Nous sur lesquels pendant dix-sept ans, songez-y,
Sac, sabre, tournevis, pierres à feu, fusil,
-- Ne parlons pas du poids toujours absent des vivres! --
Ont fait le doux total de cinquante-huit livres;
Nous qui, coiffés d'oursons sous les ciels tropicaux,
Sous les neiges n'avions même plus de shakos;
Qui d'Espagne en Autriche exécutions des trottes;
Nous qui, pour arracher ainsi que des carottes
Nos jambes à la boue énorme des chemins,
Devions les empoigner quelquefois à deux mains;
Nous qui, pour notre toux n'ayant pas de jujube,
Prenions des bains de pied d'un jour dans le Danube;
Nous qui n'avions le temps, quand un bel officier
Arrivait, au galop de chasse, nous crier
« L'ennemi nous attaque, il faut qu'on le repousse! »
Que de manger un blanc de corbeau, sur le pouce,
Ou vivement, avec un peu de neige, encor,
De nous faire un sorbet au sang de cheval mort;
Nous qui, la nuit, n'avions pas peur des balles,
Mais de nous réveiller, le matin, cannibales
Nous qui marchant et nous battant à jeun
Ne cessions de marcher Que pour nous battre, -- et de nous battre un contre quatre
Que pour marcher, -- et de marcher que pour nous battre,
Marchant et nous battant, maigres, nus, noirs et gais...
Nous, nous ne l'étions pas, peut-être, fatigués?
Et sans lui devoir, comme vous, des chandelles,
C'est nous qui cependant lui restâmes fidèles!
Aux portières du roi votre cheval dansait!...
De sorte, Monseigneur, qu'à la cantine où c'est
Avec l'âme qu'on mange et de gloire qu'on dîne...
Sa graine d'épinard ne vaut pas ma sardine ! »

Edmond Rostand
Avatar de l’utilisateur
Sergent
Sergent
Message(s) : 592
Inscrit le : Dim 09 Août 2015 14:15
Localisation : Derrière l'arbre en boulle
Médailles: 1
Membres association (1)
A remercié: 672 fois
Remercié: 274 fois
MessagePublié: Sam 29 Sep 2018 08:41
Acheté et pas encore lu. Merci à toi Alain pour cette période de l'empire méconnue.

ETRE ET DURER
Avatar de l’utilisateur
Sergent chef
Sergent chef
Message(s) : 725
Inscrit le : Ven 16 Jan 2015 08:21
Localisation : VANVES 92170
A remercié: 224 fois
Remercié: 284 fois
MessagePublié: Jeu 04 Oct 2018 13:23
mail envoyé Alain !
GROSS PARIS - BALARD

"C'était un jeune officier de cavalerie tellement bête, que même ses camarades s'en étaient rendus compte"
Sir W. CHURCHILL dans ses mémoires de jeunesse
Avatar de l’utilisateur
Site Admin
Site Admin
Message(s) : 14007
Inscrit le : Mer 16 Fév 2011 14:36
Localisation : Cergy (95)
Médailles: 8
OR Group Build (1) ARGENT Group Build (2) BRONZE Group Build (2) DEFI Gagnant (2) Membres association (1)
A remercié: 4949 fois
Remercié: 9383 fois
MessagePublié: Mer 17 Oct 2018 07:36
Bien, petit retour après l'avoir lu lors de mon périple indien la semaine dernière :docu:

Pour ceux qui sont familiers de Panzer Voran, pas de dépaysement on y retrouve le ton typique d'Alain dans ses écrits :clin:
Certes les chevaux ne sont plus mécaniques, mais la chevauché reste elle épique !
Au delà de l'histoire de cette charge comme le dit l'auteur "une parmi des milliers" de l’ère napoléonienne, c'est aussi pour le néophyte comme moi (enfin si, j'avais déjà entendu parler d'un certain Napo avant :langue3: ) une découverte des détails de la vie en campagne de l'armée de l'empire.
Et comme les illustrations sont très réussies, autant ne pas bouder son plaisir et apprécier ce petit fascicule qui nous sort de nos sentiers battus (enfin labourés par les chenilles :mrgreen: )
Image
Avatar de l’utilisateur
Caporal
Caporal
Message(s) : 237
Inscrit le : Ven 30 Jan 2015 18:38
A remercié: 297 fois
Remercié: 224 fois
MessagePublié: Jeu 01 Nov 2018 09:53
Je l'ai acheté. Un très bon livre qui restitue l'atmosphère des cavaliers de la Grande Armée, et qui évoque un front méconnu de la Campagne de France : les batailles d'Orthez et de Toulouse. Et n'oublions pas le fameux coup de main de Bayonne.
De mon côté j'ai écrit une épopée d'un sans-grade, en m'inspirant des campagnes de mon aïeul qui était cuirassier de Napoléon. Je cherche un éditeur en ce moment.

Encore bravo, Alain !

Patrick
Avatar de l’utilisateur
Sergent chef
Sergent chef
Message(s) : 868
Inscrit le : Ven 20 Mai 2016 06:53
Médailles: 1
Membres association (1)
A remercié: 567 fois
Remercié: 734 fois
MessagePublié: Ven 02 Nov 2018 03:40
Merci Patrick. Bon courage pour trouver un éditeur qui ne te tondra pas de la tête au pied. Essaies l'autoédition. C'est '' risqué '' mais au moins pas d'intermédiaire pour te faire les poches et si tu perds de l'argent, tu sauras pourquoi ( le jemenfoutisme total de ce pays pour le passé de son armée :mrgreen: )

Retour vers Librairie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce sujet: Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)